Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

XAVIER CONSOLIDE SON LEADERSHIP EN ELITE MX1

Teams / Pilotes

Cinquième et avant dernière épreuve du championnat de France Elite, Plomion se sera malheureusement disputé dans la boue le weekend dernier ! Le club n’a pas vraiment été récompensé de ses efforts, et dans cette épreuve réduite à deux manches puisque la super finale fut annulée Xavier Boog réalise une bonne performance en montant sur la seconde marche du podium MX1.

Auteur du meilleur tour chrono le matin aux essais, le pilote Bud Racing Kawasaki Monster Energy n’a rien pu faire en course pour prendre le meilleur sur Nicolas Aubin auteur à deux reprises du meilleur départ. Revenu dans ses roues très rapidement dans chacune des deux manches, Xavier ne pourra porter d’attaque ; gêné par les projections de boue et le caractère mono trajectoire du circuit, il ne pourra que maintenir la pression sur l’expérimenté leader qui ne fera pas de grosse erreur. Second du classement de la journée, Xavier reprend huit points supplémentaires à Valentin Teillet, son seul rival pour le titre MX1 qui  se jouera donc le 7 juin à Gaillac. Il cède la plaque rouge de leader des Internationaux de France à Maxime Desprey, qui compte deux petits points d’avance sur l’Alsacien. Cap maintenant sur les Grands Prix pour Xavier, avec au programme du mois l’Espagne, la Grande Bretagne et la France, à Villars sous Ecot les 30 et 31 Mai prochains.

Xavier Boog : « Les essais chronos se sont bien passé bien que la piste soit déjà mono trajectoires, puisque je signe la pôle tout en faisant plusieurs tours rapides. Au premier départ je suis bien sorti de la grille, mais je suis tombé sur une zone plus molle dans la ligne droite et je me retrouve aux alentours de la dixième place au premier virage. Je remonte vite trois, puis deux et je reviens derrière Nico (Aubin) mais je n’ai jamais pu l’attaquer, d’autant qu’une fois derrière lui j’ai du ôter les lunettes qui étaient pleines de boue. En seconde manche je pars trois, passe deux et encore une fois le même scénario une fois revenu second derrière Nico ; le problème est qu’une fois derrière un pilote tu recevais plein de projections, ce qui ne permettait pas d’attaquer. On a aussi du gérer les pneus, et j’ai galéré les deux derniers tours car avec les silex présents sur la piste on a perdu pas mal de crampons. Je regrette que la super finale ait été annulée ; je ne comprends pas forcément l’argumentaire du délégué des pilotes et la réaction de certains. Les filles venaient de disputer leur seconde manche et ont terminé la course, et nous on ne pouvait pas rouler ? Elles doivent bien rire de nous les filles ! »