Prenez rendez-vous pour notre prochain live !
Recevoir une alerte !
LIVE
16 - 17 mars 2019
CASTELNAU-DE-LEVIS
Castelnau de lévis

communiqués
15.07.18.
Une finale torride !

C’est sous un soleil de plomb que s’est déroulée à Castelnau-de-Lévis (81) la finale du Championnat de France Elite 24MX TOUR. Pour le coup, il fallait être costaud, surtout que la piste, humidifiée par des averses nocturnes, présentaient quelques ornières bien profondes dans lesquelles il fallait redoubler de prudence. Des conditions qui ont poussé pas mal de têtes d’affiche à la chute, mais qui n’ont cependant pas empêché (VRT 3AS KTM) et Mathys Boisramé (Honda SR Motoblouz) de décrocher respectivement les titres Junior et MX2. En MX1, Jordi Tixier (BOS GP), en pleine préparation pour le Mondial a signé un doublé indiscutable qui permet d’espérer de bonnes choses pour la suite.

Junior : Guyon n’a pas flanché

Avec 23 points d’avance sur son poursuivant direct Thibault Benistant (Yamaha MJC), n’avait pas une pression énorme sur les épaules. Mais on connait l’histoire, en sports mécaniques, rien n’est jamais acquis tant que le drapeau à damier n’est pas agité. A Castelnau, s’il n’y a pas eu de bouleversement au classement général, la journée a tout de même réservé quelques émotions fortes pour le leader du provisoire qui est allé à la faute en première manche alors qu’il bataillait avec son adversaire direct pour la tête. Du coup, relégué à la cinquième place, il a dû mettre toutes les forces dans le combat pour recoller au groupe de tête et venir chiper les points de la quatrième place au cadet des Miot, Florian (Motoblouz HB Racing KTM). Mais le fait est que Benistant lui avait repris sept points. Pour son bonheur, c’est tout l’inverse qui s’est produit dans la seconde manche : là, c’est le pilote Yamaha qui est parti à la faute. Alors qu’il jouait cette fois-ci le rôle du chasseur dans la roue de Tom. Pour le coup, c’est lui qui a dû mettre les bouchées doubles pour revenir devant, ce qui ne fut pas une mince affaire, (Motoblouz HB Racing KTM) et Thibault Maupin (Motoblouz HB Racing KTM) s’étripant pour la seconde place. Il lui a fallu huit tours pour parvenir à ses fins, ce qui en dit long sur l’âpreté du combat. Le bénéficiaire de l’opération, ce fut qui n’eut qu’à assurer son pilotage pour enlever la victoire de manche, et le titre national par la même. Le second de sa courte carrière puisqu’il fut déjà couronné en Cadet en 2016. Il devance finalement Thibault Benistant, le vainqueur de la journée, pour 11 points. Le troisième homme de la journée n’est autre que le troisième pilote du team Motoblouz HB, Thibault Maupin qui a signé deux manches opiniâtres et s’est permis de prendre l’ascendant au général sur son teammate, , avec deux places de troisième. Consolation pour l’ainé des Miot, c’est lui qui décroche la troisième place finale du Championnat, à seulement neuf points de Thibault Benistant.

MX2 : Boisramé le couvert

Stephen Rubini forfait, l’enjeu de la journée se portait irrémédiablement sur le duel engagé entre Mathys Boisramé et Arnaud Aubin (Amexio Suzuki) pour le titre final. Le Normand allait-il être capable de renverser la vapeur et combler les 19 points qui le séparent du Breton ? La réponse est tombée lors de la première manche où Mathys a livré la course parfaite alors que son adversaire peinait après un départ dans le grupetto. Calé en seconde position derrière un Brian Moreau-Strubhart (Monster Energy Bud Racing Kawasaki) très rapide, le pilote SR l’a joué à merveille : il a attendu que le course se décante pour intensifier le rythme, puis il a collé la pression au pilote Bud qui partira finalement à la faute avant de résister à son tour au pressing de Pierre Goupillon (Monster Energy Bud Racing Kawasaki), lui aussi en verve. Mais également victime d’une petite chute quelques boucles plus tard… Résultat des opérations, il enlève la première manche de la journée, ce qui lui permet de décrocher son second titre dans la catégorie après son succès de 2016. Il ne sera pas en revanche l’homme de la journée. L’honneur revient à Pierre Goupillon qui, un peu vexé par sa chute en première manche, a livré une seconde prestation parfaite : après un départ en tête, il a su résister pendant toute la manche à la pression de Tom Vialle (CAP Racing Husqvarna) pour cueillir son premier succès de manche de l’année. Et sa première victoire au général ! De quoi donner le sourire au team Kawasaki Bud Racing qui, pour ne rien gâcher, place également Brian Moreau-Strubhart sur le podium après une folle remontée en seconde manche et une petite chute dans le premier tour. Le Champion d’Europe 125 en titre l’a joué serré puisqu’il devance pour un petit point le trio Tom Vialle, Maxime Renaux (SM Action Yamaha) et Arnaud Aubin, à égalité avec 36 points au compteur. Accessoirement, il subtilise également la troisième place du classement final à Stephen Rubini. Une belle performance pour une première année de MX2.

MX1 : Tixier imperturbable

Comme à Iffendic, Jordi Tixier a livré deux courses superbes et remporté deux victoires non moins imparables. La première en signant le holeshot et un cavalier seul en tête. La seconde en se débarrassant de (Amexio Suzuki), auteur d’une manoeuvre incroyable au premier virage pour prendre la tête, après trois boucles. Le pilote BOS retrouve la forme, donc le rythme des GP et sa vitesse de pointe ne fait pas de détail en Championnat de France. Ceci dit, la journée du Francilien ne s’est pas transformée pour autant en parade. Notamment du fait de la vitesse et de la résistance du Normand, très rapide dans les premiers tours. Il signe d’ailleurs dans le Tarn sa meilleure prestation de l’année avec deux belles secondes places lui permettant de consolider sa deuxième position au classement final, surtout que la catégorie fut victime d’une vague de désistements : Gregory Aranda (SN Motrosports Kawasaki) a jeté l’éponge dès le début de première manche après un souci à la main, Damon Graulus s’est fait porter pâle pour blessure à la jambe et fut victime dans la nuit précédent l’épreuve d’un accident de la route qui l’a contraint à déclarer forfait. Le troisième homme de la catégorie n’est autre que le champion de France en titre, l’Alsacien (Honda SR Motobouz) qui pestait ce soir d’avoir manqué ses deux départs de la journée, notamment le second qui l’a vu pointer en queue de peloton. Surtout que cette dernière manche de l’année avait une saveur particulière car il l’a annoncé sur le podium final, cette année sera la dernière de sa carrière ! Pour le coup, il espérait une autre fin de saison : « Cette saison, j’ai toujours été battu par les gars du Mondial, Paturel et Tixier, de peu parfois, et je n’ai jamais réussi à les accrocher. Alors cette semaine, je ne pensais qu’à ça : bousculer Jordi lors des manches. Mais mes départs ne me l’ont hélas pas permis. C’est dommage car en vitesse pure, je n’étais pas si mal. J’avais mes repères avec lui et lors des manches, l’écart ne bougeait pas entre nous. » Ce sera dans autre vie. Une consolation quand même, il parvient à grimper sur le podium de son ultime course de . Un exploit qu’aurait adoré signer le Picard (GSM Yamaha Dafy), deux fois quatrième, au terme de deux manches solides. Ça sera peut être pour l’année prochaine !

Encore plus de 24MX Tour avec Facebook

Pour cette saison 2018, la FFM enrichit son offre internet afin de vous permettre de suivre encore plus intensément, et dans les conditions du direct, le 24MX Tour. Pour cela, rendez-vous sur notre page Facebook @elitemotocross. Vous pourrez y suivre l’évolution des courses en Live et, en partenariat avec motorsport.tv, bénéficier de contenus vidéos exclusifs : interview, résumé des manches, sujets magazines, résultats commentés, classements… Et bien sûr, retrouvez toutes les informations sur le site officiel du championnat www.elite-.fr. Notez également dans vos agendas qu’une émission de 24 minutes consacrée à cette épreuve du 24MX Tour sera diffusée sur la chaîne motorsport TV le jeudi 26 juillet à 21h.

Partenaires
  • Partenaire Titre
  • Partenaire Principal
  • Partenaire Officiel
  • Partenaires Médias
  • Partenaire Constructeur
24 MX
France Equipement
First Racing
Motorsport TVMX Mag
Yamaha