Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

Sacha Coenen « survole » le sable de Magescq (40) en ouverture du 24MX Tour

773 – magescq (40) – bud racing training camp
Communiqués

Les jeunes pousses du MX français ont donné le top départ ce samedi des Championnats de France motocross 2020. En plein cœur de la forêt landaise, le sable de Magescq a donné du fil à retordre à nos coureurs. Les conditions météo ont pourtant été clémentes, voire même idéales, avec une température oscillant autour des 25°C, un ciel couvert mais sans précipitation. Les équipes du Bud Racing Training Camp ont assuré une organisation impeccable pour la première compétition officielle sur ce splendide terrain. Demain, le programme est alléchant avec les catégories Elite MX1, Elite MX2 et Junior. Six manches sont au programme avec la présence de pilotes de Grands-Prix.

 

Sacha Coenen en démonstration en Espoir 85cc.

Dire que les Belges sont à l’aise dans le sable est presque un pléonasme ! Sacha Coenen, 15 ans, l’a à nouveau montré dans les Landes. Le Bruxellois a littéralement survolé l’épreuve, remportant les deux manches haut la main après avoir réalisé le meilleur chrono aux essais. Alors qu’il devrait disputer l’intégralité du Championnat, il se présente comme un sérieux postulant au titre. Correctement sorti de grille lors de la première course, il a pris les commandes après quelques tours quand Basile Pigois (Tech 32 KTM), auteur du holeshot, s’est couché dans une ornière. Le pilote CJT Racing KTM a rapidement creusé un écart conséquent mais aurait pu tout perdre en fin de manche. Il a chuté dans un virage, est resté un peu coincé sous la moto avant de peiner à repartir. Plus de peur que de mal, son avance était telle qu’aucun poursuivant n’a pu le doubler. La seconde manche a été une formalité. Coenen s’est ouvert une voie royale en réalisant le meilleur départ pour en finir avec près d’une minute d’avance sur Marc-Antoine Rossi (KTM). Le Corse (2-2), pilote support Bud Racing, termine la journée à la deuxième position. Pour sa seconde année en Espoir 85cc, il a vécu une épreuve contrastée. En tapant la grille en première manche, il est reparti bon dernier et a réalisé une remontée fantastique pour finir deuxième. A l’inverse, il a réalisé un très bon départ en seconde manche, se plaçant directement dans la roue du leader, mais n’a jamais été en mesure de l’inquiéter.

Mathis Valin (737 Performance KTM) monte quant à lui sur la troisième marche du podium de l’épreuve. Le pilote de l’Equipe de France, coaché par un certain Valentin Teillet, et alors qu’il n’a pas encore 14 ans, réalise une belle performance. Longtemps deuxième de la première course, il est tombé dans un faux rythme et a baissé le pied en fin de manche. Rossi en a profité pour le passer, imité dans le dernier tour par l’Espagnol Escandell Elias (KTM). Sa deuxième manche a été plus aboutie, il est resté dans le Top 3 de bout en bout. Il termine donc au final à égalité de points avec l’Espagnol Elias, quatrième de la seconde course, mais le devance au bénéfice d’une meilleure place en deuxième manche. Joey Simonini (KTM) complète le Top 5 de l’épreuve avec une cinquième suivie d’une septième place.

 

Grau et Prugnières aux commandes du Junior 125 cc.

En Junior 125cc, la confrontation entre les pilotes qui montent de l’Espoir 85cc et les pilotes confirmés sur cette cylindrée est toujours attendue. Les essais chronométrés ont montré qu’il faudrait compter sur les jeunes car ce sont Maxime Grau (Tech 32 KTM) et Quentin-Marc Prugnières qui réalisent les meilleurs temps de leurs groupes respectifs. Dans le groupe A, Grau a devancé Xavier Cazal (VHR KTM) de près de deux secondes, réalisant le meilleur temps des deux groupes. Dans le groupe B, le pilote Bud Racing, Champion de France Espoir 85cc en titre, devance Saad Soulimani (VRT Nordpesca Holland KTM) mais se trouve près de trois secondes derrière Grau. Il faut dire que la piste s’est bien défoncée entre les deux passages. Les Junior 125cc disputeront leurs deux manches demain, l’expérience de la course suffira-t-elle à compenser la fougue des plus jeunes ? Rien n’est moins sûr …

 

Encore plus de 24MX Tour avec Facebook

La FFM vous permet de suivre le 24MX Tour sur internet, et dans les conditions du direct. Rendez-vous sur notre page Facebook @elitemotocross et Instagram #24mxtour. Vous pourrez y suivre l’évolution des courses en Live et, bénéficier de contenus vidéos exclusifs : interview, résumé des manches, sujets magazines, résultats commentés, classements… Et bien sûr, toutes les informations sont sur le site officiel du championnat www.elite-motocross.fr