Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

Coup d’envoi du 24MX Tour 2020 à Magescq (40)

magescq (40) - bud racing training camp
Communiqués

C’est reparti ! Les 1er et 2 août prochains, le monde du motocross tricolore va, enfin, pouvoir retrouver le chemin de la compétition. Le Bud Racing Training Camp accueillera pour la première fois le 24MX Tour, sur son terrain sableux de Magescq, donnant ainsi le coup d’envoi retardé des Championnats de France Elite MX1, Elite MX2, Junior 125 cc et Espoir 85cc. A événements inédits, championnats inédits ! La Commission de Motocross de la FFM, fédérée par Jean-Pierre Forest et épaulée par tous les acteurs du secteur, s’est mobilisée pour proposer un calendrier de trois épreuves. Une gageure en ces temps de crise sanitaire, et une aubaine pour les teams et, surtout, pour les pilotes qui commencent à avoir des fourmis dans la poignée. Cerise sur le gâteau, plusieurs pilotes GP seront présents dans les Landes pour préparer la reprise du Mondial le week-end suivant. Toutes les équipes de Bud Racing ont poussé pour que cette épreuve voit le jour et sont à pied d’œuvre depuis des semaines pour faire de cet événement une belle fête du motocross national dans le respect des règles sanitaires en vigueur.

Un plateau de niveau mondial en MX1

En catégorie reine, le Champion de France en titre Maxime Desprey va avoir fort à faire. Le Bourguignon a rejoint l’équipe de Serge Guidetty GSM Dafy Michelin Yamaha à l’intersaison. S’il pourrait être épaulé sur quelques épreuves par le quintuple Champion de France Xavier Boog, qui reprendrait du service pour l’occasion, la concurrence va être rude. Vice Champion de France 2019, Milko Potisek (Yamaha), double vainqueur de l’Enduropale du Touquet, sera certainement très à son aise dans le sable landais tandis que Nicolas Aubin (OB1 Bihr Suzuki), sur le podium l’an dernier et bien qu’il ne soit pas encore engagé, devrait à nouveau s’aligner derrière la grille . Ils leur faudra compter sur le retour en 450cc de Valentin Teillet et de Christophe Charlier. Le premier, après être redescendu en MX2 l’an passé, a créé sa propre structure, 737 Performance, et s’alignera sur une Husqvarna 350cc. Il endosse la double casquette de pilote et de team manager en encadrant quatre jeunes pilotes. Après trois années en enduro, le Corse Charlier, Champion du Monde avec l’Équipe de France en 2017, revient à ses premiers amours au sein de SN CBO Kawasaki. Zachary Pichon centre lui sa saison sur l’Elite avec le team familial Rocket Junior et le support d’Honda France.

Cédric Soubeyras (Yamaha 2B Moraco) pourrait profiter du format réduit du Championnat pour accrocher un nouveau titre de Champion de France à son palmarès après celui de 2013. Si tous ces pilotes jouent le Championnat, d’autres pourraient bien leur voler la vedette. On pense naturellement aux coéquipiers de chez Honda SR Motoblouz, le Belge Jérémy Van Horebeek et le Suisse Valentin Guillod. Les deux devaient initialement disputer l’ensemble de l’Elite mais le nouveau calendrier des GP leur permettra certainement de n’être présent qu’à Magescq. On pense surtout à Jordi Tixier, Champion du Monde MX2 en 2014, qui inaugurera sur sa KTM les couleurs du team qu’il a créé en début d’année. A noter enfin que, vu le profil sableux du Bud Racing Training Camp, des top-pilotes sables tels que Daymond Martens (Kawasaki), vainqueur en 2017 de l’Enduropale du Touquet, ou encore l’officiel KTM Camille Chapelière ont choisi de s ‘aligner derrière la grille pour ce week-end très excitant. D’autres surprises venues des GP pourraient encore venir enrichir le plateau d’ici le 1er août…

La catégorie MX2 très ouverte

Troisième de l’Elite MX2 l’an dernier, vice-champion d’Europe 125cc, Tom Guyon avance vite, très vite ! A 18 ans, le membre de l’Equipe de France FFM 250cc a impressionné pour ses débuts en MX2. Difficile de ne pas le placer parmi les leaders de la catégorie, d’autant qu’il poursuit sa collaboration avec une équipe qui grandit aussi rapidement, VRT KTM Nordpesca Holland. Le Champion de France Junior 2018 a l’occasion de rouler avec Petar Petrov, qui représente le team en Grand-Prix, et bénéficie du soutien de KTM, avec notamment des moteurs préparés par l’usine. Il sera épaulé par un Thibault Maupin revanchard après une année blanche, et par le Suisse Mike Gwerder. La confrontation avec les représentants de Bud Racing Kawasaki, qui rouleront dans leur jardin, s’annonce fort intéressante. Dans l’attente de l’annonce d’un éventuel remplaçant à Mitchell Harrisson, bloqué chez lui en Californie, il revient pour l’instant à Pierre Goupillon de représenter les couleurs locales, lui qui est de retour à la compétition après sa sérieuse blessure au fémur contractée au Domaine de Foolz l’an passé. Ce duel sera arbitré par des pilotes de Grand Prix comme Ben Watson (Yamaha Kemea), qui reste sur une 4ème place dans le sable de Valkenswaard avant le confinement, ou encore les Australiens du team Honda 114 Motosports Nathan Crawford et Bailey Malkiewicz.

Cette épreuve sera également l’occasion de voir évoluer au guidon d’une 250cc le Suisse Luca Diserens (Honda), le talentueux Mathéo Miot (KTM), ainsi que Bogdan Krajewski (Yamaha). Des garçons plus expérimentés pourrait saisir l’opportunité d’une année particulière pour briller comme Germain Jamet (TMX Compétition Yamaha), Anthony Bourdon (Husqvarna), Romain Pape (Kawasaki), Julien Roussaly (Yamaha 2B Moraco) ou David Herbreteau (Husqvarna).

Championnat de France Junior

Le championnat de France Junior se déroulera sur deux jours. Les qualifications auront lieu le samedi tandis que les deux manches se disputeront dimanche. Pas de course qualificative en 2020, mais des essais chronométrés comme en Elite pour déterminer les qualifiés et leur place en grille. Cette année plus que les autres, la confrontation entre pilotes ayant l’expérience de la catégorie et pilotes qui montent de l’Espoirs 85cc va être intéressante. Parmi les premiers, comment ne pas citer Xavier Cazal (VHR KTM) et Saad Soulimani, les leaders logiques à la vue des résultats 2019. Le Réunionnais Cazal est vice Champion de France devant le représentant de VRT KTM. Les deux pilotes de l’Equipe de France FFM 125cc seront à nouveau confrontés cette saison avec comme juge de paix des pilotes ayant ponctuellement performé comme Enzo Casat (Husqvarna), Alan Harnois (KTM) ou Nicolas Duhamel (737 Performance Husqvarna).

Du côté des jeunes pousses, on attend impatiemment de voir à l’œuvre le pilote Bud Racing Quentin-Marc Prugnières, Champion de France Espoirs en titre, ainsi que son dauphin Maxime Grau, tous deux membres de l’Equipe de France FFM 125cc. Le représentant Tech 32 KTM, 14 ans seulement, a signé une 6ème place en ouverture de l’EMX 125 en Angleterre. On retrouvera également les jeunes David Guillemod-Scheid (KTM), Diego Haution (Tech 32 Husqvarna) et Mathis Barthez (Yamaha), par ailleurs membre de l’équipe de France 85cc, (KTM). L’équipe Yamaha MJC est également engagée avec ses hollandais Kay Karssemakers et Ivano Van Erp, ainsi que le Letton Mairus Pumpurs.

Championnat de France Espoir 85cc

La compétition se déroulera le samedi exclusivement. Comme en Junior, les courses qualificatives cèdent la place aux essais chronométrés pour déterminer l’entrée en grille. Les pilotes déjà familiers de la catégorie et du 24MX Tour partent avec un avantage certain. A suivre particulièrement les pilotes de l’Equipe de France 85cc Tom Brunet (Husqvarna) et Mathis Valin. Ce dernier est suivi par Valentin Teillet au sein de la structure 737 Performance. Bien entendu, il conviendra de garder un œil sur Jules Piètre (KTM), vainqueur du Minivert en 2018, ainsi que sur Leo Perez (TM Racing), Basile Pigois (KTM) et, Marc Antoine Rossi (KTM) qui a ponctuellement performé l’an passé.

Partenaires

Malgré la crise sanitaire, 24MX, France Equipement, First Racing, MX Magazine, Dunlop et Yamaha ont renouvelé leur confiance au 24MX Tour. Ces partenaires apportent un précieux soutien à la Fédération Française de Motocyclisme. Ils sont rejoints cette année par Auto Moto La Chaîne qui consacrera chaque dimanche suivant une épreuve un reportage de 26 min sur le 24MX Tour.

Encore plus de 24MX Tour avec Facebook

La FFM vous permet de suivre le 24MX Tour sur internet, et dans les conditions du direct. Rendez-vous sur notre page Facebook @elitemotocross et Instagram #24mxtour. Vous pourrez y suivre l’évolution des courses en Live et, bénéficier de contenus vidéos exclusifs : interview, résumé des manches, sujets magazines, résultats commentés, classements… Et bien sûr, toutes les informations sont sur le site officiel du championnat www.elite-motocross.fr