Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

Avant-dernière épreuve du 24MX Tour à Magescq (40)

570 – magescq (40) – bud racing training camp
Communiqués

Pour la deuxième année consécutive, le Bud Racing Training Camp de Magescq va accueillir le 24MX Tour en ce dernier week-end d’août. Les pilotes des Championnats de France Elite MX1, Elite MX2, Junior et Espoir vont devoir rapidement s’adapter au sable landais si typique. Une texture inhabituelle sur cette compétition qui pourrait en piéger plus d’un et apporter quelques changements aux classements. Le sprint final est lancé, la moindre erreur va se payer comptant !

 

Desprey, leader sous pression en MX1.

Vainqueur des trois dernières épreuves, de cinq des six dernières manches, Maxime Desprey (GSM Dafy Michelin Yamaha) semble sur une bonne dynamique pour remporter son deuxième titre MX1 après celui de 2019. Malgré tout, il ne compte que onze points d’avance sur Milko Potisek (Yamaha Drag’on Tek) qui reste également très régulier. Qui plus est, le Nordiste est plus spécialiste du sable. Une belle occasion de recoller au classement pour le double vainqueur de l’Enduropale du Touquet. En troisième position au Championnat à près de quarante points, Cédric Soubeyras (Husqvarna 2B Up By Moraco) est distancé en vue du titre mais reste toujours un outsider sérieux, tout comme Anthony Bourdon qui monte en puissance sur la 450cc Gas Gas du team 737 Performance CBO. Le Champion de France MX2 2020 a toujours le podium en ligne de mire. Ses projets pourraient être contrariés par le retour au premier plan du team Honda SR Motoblouz dans la catégorie avec Benoit Paturel qui retrouve du rythme, Nicolas Dercourt qui est toujours aux avants-postes de l’EMX Open, et les premiers pas du pilote GP hollandais Lars Van Berkel sur le 24MX Tour. D’autres spécialistes du sable sont engagés sur la compétition. Le pilote KTM Camille Chapelière devrait faire bonne figure bien que l’an dernier il n’avait terminé aucune manche à la suite de nombreuses chutes. Le Belge Daymond Martens (Kawasaki) pourrait également se hisser en haut du classement de l’épreuve.

 

Goupillon si près du titre en MX2.

Avec cinquante points d’avance sur son premier poursuivant, Pierre Goupillon (WID Motorsports KTM) pourrait être titré dès ce week-end en cas de bonne performance. Vainqueur à Magescq l’an dernier avec le team Bud Racing, le Breton connaît bien le terrain. Qui plus est, David Herbreteau, le seul coureur, hors pilote GP, à l’avoir battu cette année, ne sera pas dans les meilleures dispositions. A la surprise générale, le team 737 Performance CBO et lui viennent de stopper leur collaboration. Dans ces conditions, seul Arnaud Aubin (OB1 Motorsports Gas Gas) reste en course pour le titre. Le sable n’est pas son terrain de jeu favori mais il est toujours un pilote très rapide. En l’absence de certains pilotes qui disputent le championnat de France National MX2, Quentin-Marc Prugnières aura l’occasion de s’illustrer. Le Champion de France Espoir 2019 et Junior 2020 roulera à domicile puisqu’il porte les couleurs du team 9mm Energy Drink Bud Racing Kawasaki. A suivre également le probable retour à la compétition suite à blessure de Mathéo Miot (Honda SR Motoblouz), voire de Tom Guyon ( VHR KTM) qui figure actuellement sur la liste des engagés.

 

Les frères Coenen aux coude-à-coude en Junior.

La lutte entre les jumeaux Coenen en tête du Championnat reste terriblement indécise et âpre. Lucas mène actuellement la danse devant son frère Sacha, pour cinq petits points seulement. Les deux surpassent pour l’instant largement la concurrence. A domicile à Magescq, les coéquipiers 9mm Energy Drink Bud Racing Kawasaki seront l’objet de tous les regards. Autant dire que la tâche s’annonce compliquée pour les pilotes de l’Equipe de France Junior Xavier Cazal (VHR KTM), Nicolas Duhamel (VHR KTM) ou Marc-Antoine Rossi (Tech 32 KTM). Cazal reste pour l’instant le seul à pouvoir contrarier les plans des jumeaux belges mais la marche est haute. Et que dire de Diego Haution (Tech 32 Husqvarna), très rapide sur un tour mais qui peine à concrétiser en course, ou Alexis Fueri (Yamaha) qui reste capable de très bonnes performances mais est souvent handicapé par ses départs.

 

Valin solide leader en Espoir.

cvalin_m

Vainqueur de sept des huit manches de l’année, Mathis Valin est au-dessus de la concurrence cette saison. Le pilote 737 Performance CBO Gas Gas compte 41 points d’avance sur son premier concurrent et sera le grand favori de la catégorie à Magescq. Paolo Maschio (KTM) et Lorenzo Siino (KTM) sont quant à eux confortablement installés sur le podium. Sept points seulement les séparent, mais les autres candidats au Top 3 du Championnat sont loin. Sauf coup de théâtre, il va leur être difficile d’aller chercher le titre ou la victoire d’épreuve. La catégorie reste néanmoins souvent ouverte avec des rebondissements. Des coups d’éclats des pilotes de l’Equipe de France Espoir Tom Brunet (Husqvarna), Maho Simo (Gas Gas), voire du tout jeune Cayenne Dannion (KTM) sont possibles.

 

Suivez le 24MX Tour sur les réseaux sociaux.

La FFM vous permet de suivre le 24MX Tour sur internet, et dans les conditions du direct. Rendez-vous sur notre page Facebook @elitemotocross et Instagram #24mxtour. Vous pourrez y suivre l’évolution des courses en live et, bénéficier de contenus vidéos exclusifs : interview, résumés des manches, sujets magazines, résultats commentés, classements… Le dimanche suivant chaque épreuve, Auto Moto la Chaîne proposera un retour sur la compétition sous forme d’un magazine de 26 min. Et bien sûr, toutes les informations sont sur le site officiel du championnat www.elite-motocross.fr